Rencontre avec Noëlle Samé, calligraphe

"On peut dire que l’enseignement de la calligraphie chinoise dans la tradition de la Chine ancienne apprend à peindre. » Noëlle nous ouvre la porte de son atelier. Un monde sensible, issu de son observation de la nature, des humains, des corps, s’offre à nous. On ressent en regardant ses œuvres toute la maitrise du pinceau et l'on découvre ce que peux devenir le geste calligraphique lorsqu’il parvient à son aboutissement dans une expression contemporaine.

 

Vous serez peut-être tentés de rejoindre ce monde merveilleux en suivant les cours de Noëlle Samé à la MJC ou à la Cité Interdite de Carpentras (Vaucluse).

 

Lucien X. Polastron écrit au sujet de la calligraphie chinoise « Pour celui qui la pratique suffisamment c’est l’activité humaine la plus rentable qui soit, en termes de satisfactions morales et d’équilibre viral, sans compter la jouissance esthétique et le plaisir de communiquer avec un passé somptueux.